vendredi 28 mai 2010

Léone et Polux

Balade nocturne avec Léone et Polux, pour la promenade quotidienne de la bêêête. Nous faisons trois fois le pâté de maisons et découvrons avec stupeur, dans une poubelle à coté d’une école primaire, un projet 3D, qu’un enfant avait réalisé.

Son projet plié en deux, tout abimé, était jeté dans cette poubelle, exposé sans pudeur à la myopie et au dédain de tous. Il gisait là, éventré en deux, jeté avec mépris et indifférence.

Au petit matin, vers 7h, le petit garçon se rend à l’école pour suivre son cours de mathématique du vendredi et découvre dans la poubelle sa maquette qui lui avait donnée tant de mal. Sur cette maquette complètement abimée, se trouvait un petit sapin, une petite maison et du coton en 3D, qu’il avait chipé dans l’armoire de sa maman à coté du démaquillant.

Les yeux remplis de larmes, le cœur gros, la gorge serrée et le ventre noué, le petit garçon était véritablement effondré. Un long sanglot s’échappait, par saccade de sa bouche.

Le nez coulant, les yeux noyés, le petit était inconsolable.
Il en avait gros sur le cœur.

Fatigué d’avoir trop pleuré, il se reprit et ferma le poing, décidé à ne pas se laisser abattre.

Brutalité de l’échec rendu public, humiliation scolaire violente de l’enfant qui sent très clairement son avenir artistique compromis.

Artiste maudit dès l’école primaire, incompris et torturé, il persiste néanmoins dans cette voie et prouve au monde son génie, qui sera malheureusement accepté que bien plus tard par la société.

Imbécilité du système scolaire, insensibilité d’une société aveugle.

A n’en pas douter l’école primaire française, est impitoyable avec ses élèves !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire